Quand le recrutement s’invite dans le métavers Reviewed by Philippe Jean Poirier on . Photo de Darlene Alderson provenant de Pexels 2 mars 2022 D’abord vendu comme un espace de divertissement, le métavers (ou la réalité virtuelle en général) trou Photo de Darlene Alderson provenant de Pexels 2 mars 2022 D’abord vendu comme un espace de divertissement, le métavers (ou la réalité virtuelle en général) trou Rating: 0

Quand le recrutement s’invite dans le métavers

Par

Photo de Darlene Alderson provenant de Pexels

2 mars 2022

D’abord vendu comme un espace de divertissement, le métavers (ou la réalité virtuelle en général) trouve de plus en plus d’applications dans le monde du travail, incluant la recherche d’emploi et le recrutement. Voici 4 manières d’utiliser la réalité virtuelle pour soutenir candidats et recruteurs, dans un avenir proche.

1. Se préparer à une entrevue

La réalité virtuelle est un redoutable outil de formation. Elle est d’ores et déjà utilisée pour former des pilotes d’avion, des médecins ainsi que divers métiers techniques. Or, il existe maintenant des applications de réalité virtuelle permettant de simuler une entrevue dans le métavers. L’application immersive de développement de compétences Bodyswaps, créé en Angleterre, en fait partie :

L’apprenant interagit – en utilisant sa voix – avec des avatars pour lesquels des scripts ont été écrits et préalablement joués par des acteurs, nous a expliqué Christophe Mallet, cofondateur de l’application immersive de développement de compétences Bodyswaps.

L’outil est pour le moment offert en français et en anglais à des organismes d’aide à l’emploi, dont le Forem en Belgique et Contact North en Ontario.

Les conseillers carrière peuvent donc envoyer les apprenants s’aguerrir sur certaines techniques d’interview comme la gestion de l’anxieté, le langage corporel, la connaissance de soi, le storytelling etc. L’exercise peut être fait en amont ou en aval d’un entretien simulé classique. C’est faire de la montée en compétence en automonie, » ajoute-t-il.

Selon des données internes, la solution montre que les candidats se sentent plus confiants dans plusieurs champs de compétences, dont les suivants : « répondre à des questions inattendues », « analyser des questions pour identifier les attentes de l’interviewer », « connecter les forces avec les ambitions de carrière ». (Voir infographie ici)

D’autres solutions similaires : Virtual Speech, Talespin.

2. Tenir des foires d’emplois

Pendant la pandémie, de grandes entreprises ont cherché des moyens de rencontrer des candidats sans avoir à se déplacer ni avoir de contacts physiques avec eux. Les événements « virtuels » sont devenus courant; et certains ont poussé l’expérience jusqu’au bout en s’établissant dans le métavers.

L’entreprise sud-coréenne de télécommunication SK Telecom a tenu une première foire d’emplois sur une plateforme maison de métavers « ifland » en septembre passé, et compte renouveler l’expérience. En mars prochain, LG Eletronics et Samsung Electronics (qui en est à sa deuxième expérience) tiendront elles aussi des foires d’emplois dans le métavers.

Les recruteurs peuvent évaluer les candidats tout en donnant des présentations de leur portfolio d’entreprise sur la plateforme », a expliqué Oh Sung-eun, un conseiller du Centre de développement de carrière de l’Université nationale de Séoul, dans un article du Korea JoongAng Daily.

3. Accueillir de nouveaux employés

D’outil d’attraction, le métavers devient outil d’intégration et de formation, lorsque les candidats sont embauchés. Le fabriquant automobile Hyundai a fait un bond dans le futur en proposant à ses nouvelles recrues une activité d’intégration sous forme de voyage immersif d’intégration.

Source : Hyundai

Sur le site de Hyundai, on décrit l’expérience ainsi:

Les nouveaux employés ont choisi leur destination parmi les villes européennes les plus célèbres tels que Barcelone, Prague, Istanbul et ont profité d’un voyage en ligne de deux heures. Du contenu en direct, une narration de qualité et une mise en récit riche ont participé à créer une expérience très plaisante. Par-dessus tout, les conversations en direct avec un guide local leur ont permis d’obtenir des informations sur la cuisine locale, la culture, etc. ce qui a donné l’impression d’être vraiment en voyage. »

Lorsque les nouveaux employés ont fait connaissance, le métavers peut redevenir un outil de formation. Hyundai songe à déplacer sa formation annuelle dans le métavers. Dans un même esprit, le MGM Resort (hôtels et casinos) a créé une expérience de VR permettant à de futurs employés de s’entraîner à répondre à des clients difficiles.

La réalité virtuelle donne aux employés l’opportunité de se corriger sans avoir le stress ou l’inquiétude de faire une erreur », a expliqué la cheffe de la direction des ressources humaines Laura Lee, dans un article du Business Insider.

4. Faire des entrevues de sélection

Un pas qu’aucune entreprise ne semble vouloir franchir jusqu’à maintenant est d’utiliser le métavers pour conduire une entrevue d’embauche. Et c’est compréhensible, étant donné que les casques de réalité virtuelle ne sont pas encore monnaie courante dans les foyers.

La situation pourrait facilement changer, prévient cependant l’analyste techno Nick Kolakowski. Avec Facebook qui investit des milliards de dollars dans son métavers propulsé à la réalité virtuelle, et des entreprises comme Microsoft qui explore des applications de VR orienté « affaires » pour l’HoloLens et autres appareils de VR, il y a potentiellement un futur où les candidats sont interviewés dans la réalité virtuelle, particulièrement si les entreprises parviennent à simuler des aspects de leurs opérations. »

Affaire à suivre donc.


Découvrez nos formations (dans le monde réel) :



Retour en haut de la page