Dois-je encore joindre une lettre de présentation à ma candidature ? Reviewed by Philippe Jean Poirier on . 10 janvier 2019 À une autre époque, il était impensable de ne pas joindre une lettre de présentation ou de motivation à son CV lorsque l’on postulait pour un em 10 janvier 2019 À une autre époque, il était impensable de ne pas joindre une lettre de présentation ou de motivation à son CV lorsque l’on postulait pour un em Rating: 0

Dois-je encore joindre une lettre de présentation à ma candidature ?

Par

10 janvier 2019

À une autre époque, il était impensable de ne pas joindre une lettre de présentation ou de motivation à son CV lorsque l’on postulait pour un emploi. Est-ce encore le cas aujourd’hui?

Mettons une chose au clair dès le départ : la majorité des recruteurs n’ont rien à cirer de la lettre de présentation (ou de motivation) qui accompagne un dossier de candidature ! Un sondage datant de 2015, mené par Jobvite, rapportait que 63 % des recruteurs considéraient la lettre de présentation comme « sans importance dans le processus d’embauche. »

Une recruteuse chez Facebook, Ambra Benjamin, s’est prononcée de manière brutale sur le sujet dans un article du site Ladders :

Pour être franc : on s’en fiche. Non seulement nous ne les lisons pas, la plupart du temps nous n’ouvrons même pas la pièce jointe pour y jeter un coup d’œil. C’est une perte de temps. Plusieurs entreprises ont même arrêté d’en demander. »

Un élément de démarcation pour certains métiers

Lamia Lamoudi, conseillère en développement de carrière, est d’accord pour dire que la lettre de présentation s’avère moins nécessaire ou cruciale dans certains domaines, comme ceux de l’informatique ou de l’ingénierie. Elle ne la décommande pas pour autant :

Les gens qui ont des habiletés de rédaction devraient saisir cette opportunité de se démarquer. La lettre de présentation ou de motivation est l’occasion de montrer sa connaissance de l’entreprise, de mettre de l’avant ses compétences tout en communiquant sa passion envers le métier pratiqué. »

En ce sens, la lettre de présentation ou de motivation est un « must » pour toute personne oeuvrant dans un domaine de communication ou de rédaction. Mais c’est aussi un bon moyen d’expliquer une réorientation professionnelle, difficilement compréhensible à la seule lumière du CV.

À la fin de son plaidoyer anti-lettre de présentation, Ambra Benjamin admet d’ailleurs que certains gestionnaires RH y portent attention, surtout les gestionnaires RH de petites entreprises, qui font peu d’embauche et tri leur candidat sur le volet.

Comment faire pour que ma lettre soit lue ?

Le constat demeure : la lettre de présentation n’a rien de sexy a priori. Voici donc quelques conseils de fond et de forme pour attirer et retenir l’attention sur celle-ci.

Dans la lettre, on ne parle pas que de soi, annonce Lamia Lamoudi. Dans un premier temps, on doit démontrer notre connaissance de l’entreprise. L’employeur doit sentir que l’on comprend ce qu’il recherche et que l’on partage ses valeurs. Ensuite, on fait des liens avec notre profil et on démontre que l’on a les compétences recherchées. »

Ambra Benjamin abonde dans ce sens, en invitant les candidats à injecter « de la personnalité » dans leur lettre. Elle suggère aussi, d’un point de vue pratico-pratique, de transmettre la lettre directement par courriel à la personne responsable du recrutement – plutôt que de passer par le labyrinthe des applications en ligne – et d’intégrer le texte dans le corps du courriel, pour s’assurer qu’il soit lu.

Bonne rédaction!

D’autres articles « conseils recrutement » qui pourraient vous intéresser :

Comment présenter sa candidature en cas de réorientation ?

La pire erreur que vous puissiez faire dans votre résumé LinkedIn, c’est…

4 astuces pour se préparer (efficacement) à une entrevue d’embauche

Retour en haut de la page