Bilan 2020 – le personnel RH, superhéros de la crise sanitaire Reviewed by Philippe Jean Poirier on . 15 décembre 2020 La fonction RH a plus que jamais été sollicitée pour accompagner les organisations à travers la crise sanitaire. Bilan d'une année pas comme le 15 décembre 2020 La fonction RH a plus que jamais été sollicitée pour accompagner les organisations à travers la crise sanitaire. Bilan d'une année pas comme le Rating: 0

Bilan 2020 – le personnel RH, superhéros de la crise sanitaire

Par

15 décembre 2020

La fonction RH a plus que jamais été sollicitée pour accompagner les organisations à travers la crise sanitaire. Bilan d’une année pas comme les autres.

Dans les premières semaines de la crise sanitaire, François Legault avait coutume de saluer un groupe touché par la pandémie au début de chaque conférence de presse : nos anges gardiens, les jeunes, les aînés, les camionneurs, les entrepreneurs, etc. Un groupe manque à cette liste.

Un groupe qui, à sa manière, est assurément un des héros de cette crise qui nous a bouleversé nos vies : le personnel RH.

Dès le jour un, ce sont les responsables en ressources humaines qui ont dû, en catastrophe, imaginer des mesures sanitaires à mettre en place dans les usines, les épiceries, les commerces, alors que la santé publique et le gouvernement tentaient encore de comprendre les caractéristiques de ce nouveau virus. (« On met-tu un masque, pas de masque, une visière, pas de visière… »)

Rarement la santé et sécurité n’aura figuré aussi haut sur la liste de priorités de la direction, convient Marie-Eve Champagne, CRIA et auteur du site Nuclei Conseils. Plusieurs organisations se sont rendu compte que, pour susciter des comportements sécuritaires, ça prenait plus qu’une simple instruction… Et que baser une stratégie de santé et sécurité au travail sur simplement les comportements sécuritaires, ça n’était pas suffisant pour avoir des résultats. »

Marie-Eve Champagne, courtoisie

2020, année du télétravail généralisé

Les organisations ont fait face à une transformation radicale du monde du travail et elles n’ont eu d’autres choix que se tourner vers leur département RH pour savoir comment accompagner leurs employés vers de nouveaux comportements. Car, après avoir sécurisé les planchers d’usine et les cuisines de restaurants, un autre changement majeur s’est imposé : le télétravail.

Le fantasme de plusieurs personnes « de rester enfin tranquille à la maison pour travailler… s’est transformé en une prison cauchemardesque pour certains », résume Marie-Eve Champagne.

Comment concilier enfants qui nous tournent autour et rencontres Teams qui s’enchaînent les unes après les autres – parfois en l’absence de son (« t’es sur mute! »)… Avec peine, évidemment.

Les garderies ont ensuite rouvert, puis les écoles. Mais le défi reste entier pour les entreprises et les organisations : comment assurer la cohésion d’une équipe quand tout le monde travaille de chez soi?

Encore une fois, on s’est tournés vers les professionnels en ressources humaines pour nous donner des conseils pour être plus efficaces, lorsqu’on mène une réunion de notre table de cuisine ou termine la rédaction d’un document… dans le divan du salon.

Tous les professionnels des mesures flexibles vous le diront, prévient Marie-Eve Champagne. Pour que le télétravail fonctionne, il doit être implanté avec des gestionnaires préparés à la gestion à distance et avec un souci particulier pour l’ergonomie des travailleurs.»

Les impacts du mouvement Black Lives Matter, visibles dans les entreprises

Le dernier front sur lequel les employeurs ont du faire du rattrapage et colmater les brèches est celui de la diversité et inclusion.

Forcées de se positionner face à l’ampleur que prenait le mouvement Black lives Matter (ou «La vie des Noirs compte»), les organisations ont exprimé beaucoup de « bonnes intentions ».

Reconnaissant la bonne volonté de chacun, Candice Maxis, CRHA, directrice principale de talents chez Deloitte, a quand même invité les organisations à « aller au-delà des belles paroles » et à poser des « actions concrètes ».

On doit poser des actions délibérées, qui nous permettent d’obtenir des résultats différents de ce que l’on reproduit depuis toujours », a-t-elle argumenté sur Isarta Infos.

Candice Maxis, courtoisie

Plus que jamais cette année, ce sont une fois de plus les professionnels RH qui auront été les promoteurs de la diversité et de l’inclusion en entreprise.

Culture de données et fonction RH, facteurs de résilience

Alors que l’année 2020 tire à sa fin, nous avons contacté Andrée Laforges, CRHA, vice-présidente de l’expérience-employé et chef de produit à Syntell, pour avoir une mise à jour sur l’adoption d’une culture de données et de l’analytique RH au sein des entreprises.

Jusqu’à maintenant, je constate que les entreprises qui ont des processus avancés au niveau de l’analytique RH ont été beaucoup plus résiliantes. Elles comprennent mieux ce qui se passe dans leur organisation. Elles ont une meilleure vision de qui fait quoi – qui est absent, qui est en télétravail, etc.»

Toutefois, la CRHA constate qu’une culture de données n’est pas le seul facteur de résilience.

La pandémie a fait ressortir les faiblesses des organisations. Et, par le fait même, elle a mis en valeur le rôle que pouvaient jouer les responsables en ressources humaines, en tant que gardiens des bonnes pratiques RH. Les responsables RH ont eu l’opportunité d’informer les leaders et de les aider à prendre des décisions éclairées à travers la crise. »

Pour une reconnaissance du personnel RH

Avant la publication de cet article, nous avons fait un appel sur LinkedIn pour confirmer si François Legault avait salué, ou non, le personnel RH lors ses points de presse.

La réponse de Candice Maxis, CRHA, directrice principale de talents chez Deloitte, est éloquente. Je vous la reproduis ici, avec sa permission:

Bonne fin d’année à toutes et tous, et merci à tous les professionnels RH pour votre travail essentiel!

Crédits photo de une : Nelly Antoniadou / Unsplash


Retour en haut de la page