« Il y a une vraie différence entre savoir publier sur Facebook à titre personnel et être gestionnaire de communauté pour une entreprise » Reviewed by Kévin Deniau on . [caption id="attachment_57201" align="aligncenter" width="423"] Francis Jette, expert en stratégie sur les médias sociaux[/caption] 14 août 2018 Isarta vous pro [caption id="attachment_57201" align="aligncenter" width="423"] Francis Jette, expert en stratégie sur les médias sociaux[/caption] 14 août 2018 Isarta vous pro Rating: 0

« Il y a une vraie différence entre savoir publier sur Facebook à titre personnel et être gestionnaire de communauté pour une entreprise »

Par

Francis Jette, expert en stratégie sur les médias sociaux

14 août 2018

Isarta vous propose dans deux semaines, mardi 28 août, deux formations sur la gestion de communauté soit sur Facebook soit sur Twitter, Instagram, Pinterest, LinkedIn et Snapchat. Entrevue avec Francis Jette, le formateur et expert en stratégie sur les médias sociaux, à propos de l’importance de développer ses compétences en gestion de communauté en ligne. 

 

Quelles sont les grandes tendances de 2018 concernant les médias sociaux ?

F.J. : L’année dernière, je vous aurais dit de bien avoir Instagram dans le radar. Présentement, je dirais que c’est devenu un incontournable ! L’application vient de dépasser le milliard d’abonnés et a lancé une nouvelle plate-forme vidéo. Et je vois beaucoup d’entreprises qui ont de la misère à communiquer sur ce nouveau média notamment à bien utiliser les Stories. En parallèle, on commence à voir un déclin de Facebook auprès de certaines catégories d’âge, les plus jeunes notamment

Est-ce que cela va provoquer des changements de stratégie dans les compagnies ? Cela va évidemment dépendre de leurs cibles. Mais, de toute façon, il est important de ne pas avoir tous les oeufs dans le même panier et d’être sur plusieurs plates-formes.

Il faut bien voir que les médias sociaux ne sont au final que des outils de diffusion pour communiquer et interagir avec sa communauté. De ce point de vue, et on l’oublie souvent, tout est social. Regardez Amazon : au-delà du commerce en ligne, cette plate-forme comporte un aspect social avec les commentaires ou les notes associés aux produits. Youtube aussi est un média social.

Il n’y a pas que Facebook ou Twitter, l’ensemble des médias sociaux est la manière de rayonner pour une entreprise en 2018, selon sa cible et ses objectifs. Et le gestionnaire de communauté est le garant de cette stratégie.

 

Et quelles sont les compétences nécessaires, justement, pour le ou la gestionnaire de communauté aujourd’hui ?

F.J. : Contrairement à ce que beaucoup pensent, tout le monde n’est pas capable de faire cela. Il ne suffit pas juste d’aller sur Facebook pour devenir gestionnaire de communauté. Il y a une vraie différence entre être capable de publier sur Facebook à titre personnel et gérer une page d’entreprise. Connaître l’outil, c’est bien mais pouvoir atteindre son plein potentiel pour le compte de son entreprise, cela nécessite de vraies compétences.

Dans la formation que je donne, j’indique les outils pour comprendre les algorithmes et ainsi savoir comment faire la bonne recette pour intéresser sa cible, analyser les bons chiffres et savoir ce qui fonctionne ou pas et pouvoir améliorer ses contenus.

 

Est-ce mieux de publier son contenu sur un maximum de plates-formes ou au contraire d’en privilégier certaines au détriment des autres ?

F.J. : Il faut toujours penser en termes de ressources. Car, très clairement, c’est une perte de temps de publier le même contenu partout, sans tenir compte des spécificités  de la plate-forme.

Mieux vaut en effet adapter et optimiser son contenu pour chacune. La question est donc de savoir jusqu’à quel point j’ai des ressources pour créer du contenu différent. Et si un choix doit se faire entre les plates-formes, il doit être guidé par la cible que l’on veut toucher et les objectifs que l’on se donne.

 

On parle beaucoup du changement d’algorithme de Facebook qui a eu des grandes répercussions sur les pages d’entreprise. Quelle stratégie adopter face à cela ?

F.J. : J’entends certains dire que, désormais, il faut payer pour que ses publications soient vues. A mon avis, il faut voir les choses de manière différente : mieux vaut investir sur ton contenu que dans la publicité de ton contenu, surtout si ce dernier n’intéresse pas ta cible.

Revenons au modèle d’affaires de Facebook. Leur objectif, c’est de garder les utilisateurs le plus longtemps sur la plate-forme afin de leur montrer le plus de publicités. Si Facebook ne te montre que des publicités qui ne t’intéresse pas, tu vas être tanné et donc quitter l’application. Facebook a ainsi intérêt, lui-aussi, à avoir du contenu qui performe bien.

En conséquence, si ton contenu ne marche pas bien, Facebook va te faire payer plus. D’où l’importance de privilégier le contenu sur la publicité, malgré – ou plutôt surtout- depuis le changement d’algorithme.

 

Quelles seraient d’ailleurs les bonnes pratiques à adopter pour avoir un bon contenu ?

F.J. : J’aborde évidemment cette partie de manière détaillée dans la formation mais globalement, il y a deux questions que l’on peut se poser : à la place de ta cible, est-ce que tu trouverais cela intéressant si tu le voyais sur ton téléphone ou ton ordinateur et, deuxièmement, est-ce qu’il est produit pour la bonne plate-forme ?

Prenons l’exemple d’une vidéo. Il faut savoir que le 2e moteur de recherche le plus utilisé après Google, c’est Youtube. Beaucoup d’utilisateurs y sont prêts à écouter des vidéos longues avec du son. Sur Facebook, une vidéo qui se trouve dans le fil de nouvelles doit être capable de m’arrêter dans mon défilement puis de garder mon attention les 3 premières secondes, souvent sans son, donc il faut prévoir des sous-titres. Pour une même vidéo, il ne faut donc pas avoir le même montage en fonction de la plate-forme de diffusion !

Il y a également une 3e question que doit se poser le gestionnaire de communauté : est-ce que ce contenu est rattaché à mon objectif d’affaires (visibilité, promotion, lancement d’un produit…) ? Encore une fois, à la différence d’une page personnelle, l’objectif d’une entreprise n’est pas juste d’aller chercher des likes ou des commentaires mais bien d’avoir un objectif de ROI derrière. Cela fait partie du métier de gestionnaire de communauté.

 

Vous êtes intéressé(e) par la formation de Francis Jette sur la gestion de communauté sur Facebook ?

Vous pouvez vous inscrire ici :

 

 

Vous êtes intéressé(e) par la formation de Francis Jette sur la gestion de communauté sur Twitter, Instagram, Pinterest et Snapchat ?

Vous pouvez vous inscrire ici :

Retour en haut de la page