VICE Québec, c’est fini Reviewed by La Rédaction on . 24 juin 2019 Selon une information de La Presse, la vingtaine d'employés de la branche québécoise a appris ce vendredi 21 juin la perte de leur emploi et la fer 24 juin 2019 Selon une information de La Presse, la vingtaine d'employés de la branche québécoise a appris ce vendredi 21 juin la perte de leur emploi et la fer Rating: 0

VICE Québec, c’est fini

Par

24 juin 2019

Selon une information de La Presse, la vingtaine d’employés de la branche québécoise a appris ce vendredi 21 juin la perte de leur emploi et la fermeture du bureau de Montréal. Des coupures auront lieu également à Toronto mais Vice Canada ne devrait pas fermer.

Selon la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), la direction du média alternatif, créé à Montréal en 1994, aurait justifié cette fermeture en invoquant une refonte totale de ses plateformes

La disparition de VICE Québec est une autre perte pour le public québécois, qui voit ses sources d’information s’amenuiser », déclare Jean-Thomas Léveillé, vice-président de la FPJQ. Il est plus que temps que gouvernements prennent la mesure de la crise que traversent les médias et des risques qu’elle fait peser sur la santé démocratique de nos sociétés ».

Vice Québec avait été ouvert en 2016. Interrogée par le Huffington Post, la responsable des communications pour VICE Canada, Britt Aharoni, a expliqué :

VICE centralise ses opérations canadiennes à Toronto, où nous développons plusieurs secteurs clés de notre entreprise, comme VICE Studios et VIRTUE, notre agence de publicités. Cette réorganisation s’inscrit dans notre plan global, qui a été amorcé plus tôt cette année.»

Source : Instagram VICE Québec

Rappelons en effet que le groupe VICE, aujourd’hui basé aux Etats-Unis, avait annoncé en février son intention de réduire ses effectifs de 10 % dans son ensemble, soit près de 250 postes. VICE Québec avait à l’époque été épargné.

Selon TVA Nouvelles, VICE va continuer de produire du contenu original francophone.

Cette décision fait suite à des coupures dans d’autres médias en ligne comme Buzzfeed ou le HuffPost.



Retour en haut de la page